August 27, 2018

aopter un rat

Les bonnes pratiques pour adopter un rat

Les rats sont des animaux souvent associés aux poubelles, aux égouts et à la saleté et peuvent dégouter certaines personnes à cause de leur habitude à loger dans ces lieux pourtant riches en nourriture et au fait qu’ils sont réputés pour transporter des maladies.

Pourtant, ces rongeurs restent des animaux très propres, très sociables et très joueurs dès lors qu’ils sont dans un environnement sain. Exit l’image du rat d’égout et place aux rats roux, rats bleus et rats blancs. Dans la grande tendance des NAC, les rats sont des animaux qui font le plus en plus le sujet d’adoption. Découvrez nos conseils pour bien accueillir et élever un rat domestique chez soi et les points de vigilance à avoir.

Offrez-lui un nid douillet, mais sortez-le dès que possible

Il est recommandé d’avoir une cage pour votre rat. En effet, bien que très mignons, les rats peuvent malheureusement être destructeurs : nous avons affaire à des rongeurs. Si vous les laissez en totale liberté, ils risquent de s’attaquer aux plinthes, aux câbles ou aux pieds de meubles.

Mais attention, même si vous aménagez un coin douillet dans une cage avec des jeux, une litière, du coton, il ne faut pour autant l’y laisser toute la journée. N’hésitez pas à sortir votre rongeur dès que possible pour le laisser se promener de façon supervisée chez vous. Ils adorent généralement profiter d’un canapé ou d’un coin de couverture pour se trouver un petit lit dans votre chez vous.

Prenez soin de sa santé

Comme tout animal, le rat peut s’exposer à quelques pathologies. Pour éviter au maximum les risques pour sa santé, quelques bonnes pratiques doivent êtres mises en place.

  • Privilégiez des croquettes spécifiques pour rats, pas trop riches, sucrées ou grasses pour favoriser une alimentation équilibrée.
  • Nettoyez régulièrement la cage du rat. A l’état naturel, c’est un animal propre. Il fera ses besoins dans un coin de son habitat mais les crottes peuvent s’infecter et transporter des virus et bactéries. Retirez-les régulièrement et changez sa litière au moins une fois par mois. Pensez à aérer régulièrement sa pièce.
  • Attention aux risques hors de sa cage, notamment aux câbles qu’il pourrait ronger et aux dangers électriques. Si vous le laissez en liberté, gardez-le toujours sous surveillance.
  • Consultez régulièrement un vétérinaire pour suivre la santé de votre animal. Une fois par an n’est pas de trop. En cas de symptômes inquiétant, vous pouvez dans un premier lieu contacter un spécialiste par téléphone comme https://www.illicoveto.com pour déterminer la gravité des signes cliniques.

Les autres problèmes de santé courants chez le rat

Les conseils ci-dessus permettent de réduire les chances de voir votre rat contracté un virus, une bactérie ou de rencontrer des troubles de la digestion par exemple. Mais il existe d’autres pathologies courantes qui peuvent être liées à l’environnement du rat :

Les parasites

Comme les humains, les rats peuvent être infecté par un parasite. On pense tout d’abord bien entendu aux puces, similaires à celles du chat et du chien. Mais le rat peut également contracter la gale, les poux du rats (proches de ceux des humains) ou la teigne.

En fonction de la nature du parasite, le rat pourra se gratter régulièrement et sa peau pourra changer d’aspect : boutons, sortes de poussières entre les poils, pelades…).

Attention, certains parasites comme la teigne et la gale sont contagieux. Si votre rat présente les symptômes décrits ci-dessus, contactez rapidement un vétérinaire afin de traiter efficacement votre animal.

La plupart de ces parasites peuvent être contractés lors de contacts avec un autre animal infecté comme un chien ou un chat par exemple ou bien lors de promenades à l’extérieur.

Les problèmes de dentition

Comme pour tous les rongeurs, le rat est un animal dont les dents avant (les incisives) poussent en permanence. Cela peut entrainer des problèmes comme des pertes de dents qui peuvent se produire en cas de chute car la dentition est particulièrement exposée.

A l’inverse, si le rat n’arrive pas à user suffisamment ses dents, elles peuvent pousser au point d’abimer la gencive opposée. Ce symptôme s’appelle la malocclusion dentaire. Il faudra alors les couper avec une pince.

Dans tous les cas, si vous rencontrez ce type de problèmes il est recommandé de consulter un vétérinaire.

Le rat est un animal social

Les rats vivent en groupe. Si vous souhaitez en adopter un, il faudra garder ce fait à l’esprit. Concrètement, cela signifie que l’animal ne doit pas passer ses journées seul dans sa cage. Sortez-le le plus souvent possible pour jouer avec lui.

Vous pouvez par exemple utilisez des petits bouchons sur une ficelle pour le faire courir après.

Le rat est un animal très intelligent : vous pouvez même le dresser pour lui apprendre des tours comme passer des parcours d’obstacles par exemple.

Enfin, la meilleure solution reste de les prendre par deux. Attention dans ce cas à privilégier deux rats du même sexe car cette espèce se reproduit très vite. Et si on aime les rats, cela ne veut pas dire qu’on aime en avoir une vingtaine…

Leave a Reply