February 15, 2018

serpent animal compagnie

Le serpent, faut t-il le craindre comme animal de compagnie ?

L’appellation serpent ou ophidiens rassemble tous les reptiles dénués de patte. Ils ont un corps allongé qui est recouvert de fines écailles ou viennent s’ajouter des plaques cornées. On trouve selon les régions et les saisons des serpents de toutes tailles et de couleurs très variés.

La grande partie des espèces sont ovipares, mais certains sont ovovivipares, on les trouve essentiellement dans les régions froides.

Les serpents ont la faculté de désarticuler leur mâchoire ; ainsi ils peuvent engloutir des proies énormes (on a retrouvé un léopard dans l’estomac d’un python d’environ 5 mètres) . Certaines espèces ont des crochés redoutable qui sont pourvu de glandes à venin, leurs proies n’ont aucune chance contre une telle arme. Les morsures associées au venin peuvent entrainer la mort de la victime dans les minutes qui en découle.

Ils peuvent vivre dans le milieu aquatique ou sur terre, mais leur mode de déplacement reste le même, ils utilisent l’ensemble de leur corps « reptation ». L’ensemble des serpents ont une vitesse de déplacement ne dépassant pas les 6km /h, toutefois les exceptions existent prenons le mambas qui lui peut atteindre les 12 km/h !

L’ensemble des serpents sont de nature zoophage « carnivore ». Les serpents ont deux techniques de chasse bien particulière ; la première est l’embuscade, qui consiste à s’approcher furtivement de sa proie une fois celle-ci repérée, puis il lui assène un violent coup à l’aide de sa mâchoire entrouverte. La seconde est différente, elle est pratiquée par les espèces arboricoles « le boa », celles-ci ce pende à une branche placée au-dessus de la proie et elles se laissent choir avec agilité sa victime.

Caractéristique physique

Toutes les espèces ont un corps allongé et cylindrique, certaines espèces sont pourvues d’une musculature importante qui leur permet d’étouffer leurs proies pendant de longues minutes.

La vue des serpents est de très mauvaise qualité, un défaut mineur étant donné qu’au ras du sol le champ de vison est automatiquement limité par le relief ainsi que tout obstacle. Ils ont l’avantage d’avoir un odorat très développé, ce grâce à une langue bifide. Ils ont également la capacité de reconstituer leurs proies en une image thermique en effet ils peuvent détecter toute variation de température la plus infime soit-elle. Un grand nombre d’espèces ont une peau très similaire à leur milieu naturel, qui leur permet de se fondre dans la végétation .

Leave a Reply